• Benoit Renart

Media-Training : bien se préparer aux interviews

Répondre à la sollicitation d'un journaliste demande une certaine préparation, et quelque soit le contexte - positif ou négatif - de l'interview.

L'art du Media-Training consiste à anticiper les questions susceptibles d'être posées par les journalistes, rédiger en amont les éléments de réponses à apporter, mais également travailler sa communication non verbale. Voici un petit tour d'horizon de la spécificité des médias.


  • La télévision : toute l’émotion passe dans le cadre d’un écran. Ici, la communication non verbale (les gestes, le regard, la position du corps…) représente 60% de la conversation. La télévision c'est aussi 30 secondes pour convaincre : parce que le téléspectateur regarde d’un œil (il regarde à la fois la TV et son smartphone), parce que le journaliste ne laisse pas le temps de s’attarder. C'et le média du court, de l’instantané. De l'importance de travailler les mots (on sculpte les mots), la voix, la gestuelle.


  • La radio / le podcast : le média de la voix. Il y a bien sûr les mots, mais aussi l’ampleur de la voix qui peut trahir ou traduire une émotion. Au travers le son d’une voix, d'un mot mal prononcé, on ressent la joie, l’honnêteté, l’inquiétude… Et au-delà de la voix, il est nécessaire aussi de travailler sa communication non verbale car les interviews sont aujourd'hui filmées. La radio c'est aussi le média du fact-checking par excellence. C'est aussi un média qui laisse plus de temps pour détailler, expliquer ses propos. Mais l'attention d'écoute reste aussi très limitée, il est nécessaire de travailler des punchlines.


  • La presse papier : ici, chaque mot compte. C'est le média de la précision, de l'exactitude. Les lecteurs s’attardent sur chaque ligne, relisent même certains passages. De l'importance de travailler les mots.


  • La presse online : c'est le média de l’instantanéité. Chaque mot compte, mais vous n'avez pas le temps de les rectifier, car à l'instant où ils sont publiés ils sont aussitôt relayés sur les réseaux sociaux, puis commentés, puis transformés... De l'importance de travailler le mot juste.


Enfin, quelque soit le média, il est important de connaître leur ligne éditoriale, la manière dont ils traitent l'actualité, la personnalité des journalistes…